IN THE HEART OF THE SEA

À l'hiver 1820, le baleinier Essex, originaire de Nouvelle-Angleterre, est attaqué par une créature redoutable : une baleine aux dimensions hors normes et à la volonté de fer qui semble animée par une terrible soif de vengeance.
Cette catastrophe maritime inspirera "Moby Dick" d'Herman Melville. Mais cet ouvrage n'a pas relaté l'intégralité des événements. Heart of the sea s'attache aux conséquences épouvantables de ce désastre, alors que les survivants de l'équipage sont acculés dans les cordes et contraints de commettre l'impensable pour rester en vie. Affrontant les tempêtes, la faim, la panique et le désespoir, ces hommes remettent en question leurs convictions les plus profondes et leurs valeurs morales, tandis que le capitaine du navire cherche à retrouver le cap et que son second croit encore pouvoir mater l'énorme mammifère qui les a pris pour cible…

IN THE HEART OF THE SEA

D'abord prévu pour Barry Levinson (Rain Man) au début des années 2000, cette adaptation du roman de Nathaniel Philbrick s'était finalement vue confiée au talentueux duo Marshall Herskovitz/Edward Zwick (Glory, Légendes d'Automne, Le Dernier Samouraï, Blood Diamond)...

Mais, comme Hollywood en a l'habitude, le projet a une nouvelle fois changé de propriétaire et a atterri dans les mains de Ron Howard, un réalisateur dont j'appréciais beaucoup certains des films (Backdraft, Apollo 13, La Rançon) mais à qui il manquait une vraie "patte". Et puis sont arrivés les excellentissimes Les Disparues, Frost/Nixon et Rush : trois oeuvres très différentes dans leurs thèmes et dans leur approche mais qui démontraient surtout une véritable renaissance (on pourrait même dire une naissance) pour un metteur en scène qui n'était jusqu'alors qu'un honnête faiseur sans véritable personnalité.

IN THE HEART OF THE SEA

A la vue des premières images d'In The Heart Of The Sea, on peut dire que Ron Howard peut sans peine se targuer de faire de ce drame épique l'un des films les plus excitants de l'année à venir : le spectacle s'annonce grandiose, grisant et riche en émotions fortes. On retrouvera au casting Chris Hemsworth (que l'on attend déjà de pied ferme dans le Blackhat du grand Michael Mann en janvier prochain), Brendan Gleeson (Green Zone), Cillian Murphy (The Dark Knight Rises) ou encore Ben Wishaw (Skyfall).

Pas de date précise pour la sortie française mais on en reparlera. Pour sûr!

Crédits photos et résumé : Warner Bros. Pictures, AlloCiné.

Retour à l'accueil