VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE - la critique

Moana, écrit par Jared Bush, Ron Clements, John Musker, Chris Williams, Don Hall, Pamela Ribon, Aaron Kandell, Jordan Kandell. Réalisé par Ron Clements & John Musker. Avec les voix de (en version originale) Auli'i Cravalho, Dwayne Johnson, Rachel House, Temuera Morrison, Jemaine Clement. USA - 103 mn. Sortie le 30 novembre 2016.

Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi...

Vaiana, la légende du bout du monde raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même.

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE - la critique

Tradition oblige : le nouveau Disney s'invite pour les fêtes de fin d'année. Et, disons le franchement, c'est certainement le meilleur depuis l'excellentissime Raiponce sorti en 2010. Certes, La Reine des neiges avait fait fondre nos petits coeurs et Les Nouveaux Héros avaient démontré la capacité du studio à se réinventer tant dans le fond (un mélodrame) que dans la forme (sous influence manga) mais aucun n'arrivait à la cheville du plaisir procuré par Vaiana. On ressort de la salle avec un grand sourire, dépaysé et heureux et sifflotant des mélodies magiques amenées à ne plus nous quitter.

On appelle ça la magie Disney.

Vaiana le clame haut et fort à plusieurs reprises : elle n'est pas une princesse. En mettant de côté les caractéristiques habituelles qui font le coeur de bon nombre des récits disneyiens, à savoir l'héroïne en quête d'amour et le prince charmant... lui aussi en quête d'une dulcinée, Ron Clements et John Musker participent avec brio à la réinvention entamée depuis maintenant quelques années par les studios Disney.

Trop souvent relégués à la seconde place suite à l'enchaînement de purs chef-d'oeuvre orchestré par les studios Pixar (Toy Story, Les Indestructibles, Là-haut, Monstres & Compagnie, Vice-Versa...) mais également à cause d'une stratégie de production assez hasardeuse (nombreuses suites de classiques en DVD et films mineurs et sans grande ambition bien loin des sommets d'antan, tels Frères des Ours ou bien encore La ferme se rebelle), les studios Disney ont, depuis le milieu des années 2000 et l'arrivée de John Lasseter en tant que "responsable artistique", sacrément repris du poil de la bête : avec Volt, Les Mondes de Ralph, La Princesse et la Grenouille, La Reine des neiges ou le tout récent Zootopie, on a assisté à une véritable et passionnante renaissance du studio d'animation.

À tel point que c'est maintenant Pixar qui semble un peu ramer avec ces longs-métrages sympathiques (Monstres Academy, Cars 2 ou encore Rebelle) mais loin de l'excellence qu'on attend d'eux. 

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE - la critique

Et en parlant de "renaissance", il apparaît comme impensable de ne pas s'attarder un peu plus sur les deux réalisateurs de Vaiana, la légende du bout du monde : Ron Clements et John Musker.

Déjà à l'oeuvre sur des films comme La Princesse et la Grenouille ou l'injustement oublié La Planète au trésor, les deux hommes sont surtout connus pour avoir permis à Disney de remonter la pente dans les années 80 grâce à deux films considérés comme les points de départs du deuxième âge d'or de la compagnie : l'excellent Basil, Détective Privé et le classique des classiques La Petite Sirène. Cette (déjà) renaissance permettra ainsi de découvrir au cours des années 90, période remarquable dans l'Histoire du studio, des bijoux tels que La Belle et la Bête, Le Roi Lion, Pocahontas, Tarzan mais surtout... Aladdin. Et ce dernier est réalisé par qui ? Musker et Clements bien sûr. Les voir donc à la tête de Vaiana avait de quoi éveiller une très forte curiosité.

Au terme des deux heures de projection, on s'incline une nouvelle fois devant l'insolent talent des deux compères. C'est vif, drôle, touchant et somptueusement mis en scène : pour leur premier film en animation 3D, les deux hommes font des étincelles.

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE - la critique

Avec son récit initiatique mettant en avant l'importance des traditions et de l'héritage et où l'aventure et la découverte d'un monde extérieur sont indispensables à la construction d'une personnalité, Vaiana touche au coeur dès les premiers instants.

On a en effet beau connaître les ficelles (encore que le film réserve quelques jolies surprises), tout fonctionne du tonnerre : de l'héroïne immédiatement attachante et dont la quête identitaire devient celle de tout spectateur capable de ressentir des émotions en passant par l'acolyte improbable et hilarant (le coq Hei-Hei), d'un partenaire demi-dieu mais 100% égocentrique formidable de charisme (et dont le tatouage "vivant" est source de quelques-uns des meilleurs gags du film, totalement dans le sillon des élucubrations du génie d'Aladdin...) à des séquences franchement hallucinantes (le passage musical avec le crabe Tamatoa est d'une beauté à tomber tandis qu'une séquence d'action tout droit sortie de Waterworld et de Mad Max : Fury Road laissera un sourire béat sur bon nombre de visages), d'une direction artistique magnifique (la texture de l'eau est incroyable) à une BO imparable qui tournera en boucle chez vous (c'est le cas chez moi !) et que l'on doit notamment à Mark Mancina (Speed, Tarzan) et Lin-Manuel Miranda (les comédies musicales In the Height et Hamilton)... Vaiana est un pur moment de bonheur à ne pas manquer. Tout simplement.

Oui, tout simplement : Disney nous emporte, nous émeut, nous fait vibrer avec un film à la précision d'horloger et au coeur gros comme ça. Non, ce n'est pas incompatible et ça permet même au studio de nous livrer un nouveau classique, rien de moins.

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE - la critique

Crédits photos et résumé : Walt Disney Pictures, AlloCiné.

Retour à l'accueil