BABY DRIVER

Présenté samedi soir au festival SXSW (South by Southwest) d'Austin au Texas, Baby Driver marque enfin le grand retour d'Edgar Wright sur un grand écran. Et dire qu'on attendait ça avec impatience serait un doux euphémisme !

Réalisateur des comédies cultes que sont Shaun of the Dead, Hot Fuzz, Le Dernier Pub avant la fin du monde et Scott Pilgrim, co-scénariste avec Joe Cornish (Attack the Block) et Steven Moffat (Doctor Who, Sherlock) des Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg, Edgar Wright devait mettre en scène en 2014 Ant-Man pour les studios Marvel : malheureusement, des différends créatifs le font quitter le navire et le film, réécrit en partie par Adam McKay (Very Bad Cops, The Big Short) et Paul Rudd (Friends, This Is 40), sera finalement réalisé, sans éclat particulier, par Peyton Reed.

BABY DRIVER

Mais ça y est, cette fois c'est la bonne : Wright is back avec une comédie d'action policière et sous forte influence musicale. Miam !

Chauffeur pour des braqueurs, Baby souffre d'acouphènes depuis un accident survenu alors qu'il était enfant : pour calmer les douleurs que provoquent ces sons parasites, le jeune homme ne travaille qu'en musique. Mais, le jour où l'une des opérations tourne mal, Baby se retrouve poursuivi et il devra tout mettre en oeuvre pour sauver celle qu'il aime...

Bon, on va pas y aller par quatre chemins, ça a juste l'air mortel. Les premiers retours sont très très bons et on ne peut que trépigner d'impatience à l'idée de découvrir ce qui s'annonce comme une belle petite pépite pop et énervée. Autour d'Ansel Elgort (Divergente) dans le rôle de Baby, on retrouvera Lily James (Cendrillon), Jon Hamm (Mad Men), Jon Bernthal (Daredevil), Kevin Spacey (House of Cards) ou bien encore Jamie Foxx (Miami Vice).

Crédits photos : Working Titles Films.

Retour à l'accueil