DC / MARVEL : CE QUI NOUS ATTEND

Marvel, DC... En cette année 2017, force est de constater que la lutte continue toujours entre les deux écuries et que c'est toujours la première qui semble avoir les faveurs du public et de la critique. Si Logan de James Mangold (Marvel certes, mais développé au sein de la Fox et non au de Marvel Studios... vous suivez ?) a prouvé de façon éclatante que les adaptations de comics étaient encore synonymes de belles surprises lorsqu'on laissait le champ libre à un vrai metteur en scène capable de sortir de la zone de confort dans laquelle le genre reste parfois enfermé, le récent Spider-Man : Homecoming de Jon Watts n'a quant à lui... rien démontré du tout. Si ce n'est qu'une écriture lâche, une mise en scène sans âme et une absence quasi-totale d'enjeux ne semblait gêner personne... Le public a suivi, porté par l'accueil très enthousiaste de la presse une nouvelle fois acquise à la cause Marvel. Parce que sans jouer les complotistes du dimanche, il faut bien reconnaître que la Maison des Idées a tendance à obtenir un certain consensus positif là où la concurrence, DC donc, ne trouve quasiment jamais grâce aux yeux de journalistes plus enclins à démolir Batman v Superman : Dawn of Justice qu'à remettre en question la machine à photocopier qu'est devenue Marvel... 

J'ai bien dit "quasiment", en effet. Parce qu'au mois de juin dernier, Diana Prince aka l'Amazone créée en par William Moulton Marston pour DC, a débarqué au cinéma sous la caméra de Patty Jenkins et elle a mis tout le monde d'accord ! Oui oui, la presse comme le public ont salué la prestation de Gal Godot et ont fait un vrai triomphe à Wonder Woman à travers le monde. Après les accueils assez désastreux de Man of Steel, Batman v Superman ou encore Suicide Squad, on pouvait enfin souffler chez Warner / DC ! 

Mais pas trop quand même : en effet, en novembre prochain, c'est Justice League qui débarque et il s'agit de continuer sur la lancée initiée par Wonder Woman et asseoir une bonne fois pour toutes le DCEU (DC Extended Universe) comme une alternative viable au Marvel Cinematic Universe. 

Mais avant de revenir à ce mastodonte mis en scène par Zack Snyder (et Joss Whedon...), attaquons par ce qui arrive très très vite sur nos écrans. Nos petits écrans pour être plus précis...

 

THE DEFENDERS

Daredevil (dont je me permets de répéter que la saison 2 est une tuerie !) et, dans une moindre mesure pour ma part, Jessica Jones, avaient frappé très fort et tapé dans le coeur du public et de la critique en s'éloignant du côté grand public des films ciné par leur intrigues noires, tortueuses, violentes et désespérées. Malheureusement, les deux shows suivants, Luke Cage et Iron Fist, derniers maillons nous amenant au gros morceau de télé que se doit d'être The Defenders, n'étaient pas du même niveau, surtout Iron Fist avec son lead au charisme en carton et ses combats chorégraphies comme dans un Navarro. Pourtant, j'avais voulu y croire et ne pas tomber dans le bashing gratuit (lire ici) mais non, il faut bien avouer que c'était bien chiant Iron Fist. Alors, pourquoi vouloir se lancer dans The Defenders, la série qui réunit tous ces héros ?

Parce que la série est showrunnée par Douglas Petrie (Buffy contre les vampires, Angel, American Horror Story) et Marco Ramirez (Orange Is The New Black), c'est-à-dire ceux qui ont géré la saison 2 de Daredevil (et là, je dis banco !), parce que l'histoire se concentrera sur La Main, cette dangereuse organisation déjà à l'oeuvre dans Daredevil et Iron Fist, que les bandes annonces sont très cool, qu'Elektra revient donner des coups de tatane et que la série ne comptera que huit épisodes (on évite le remplissage). Bref, le 18 août on pose une journée de RTT et on se cale devant Netflix !

 

INHUMANS

D'abord conçu comme un long-métrage s'intégrant à la Phase 3 du Marvel Cinematic Universe et dont la sortie était programmée pour novembre 2018, le projet Inhumans s'est finalement vu retiré du planning de sortie de Marvel avant de revenir sur le devant de la scène, cette fois-ci sur le petit écran. Après avoir été introduits dans Agents of S.H.I.E.L.D. au cours de sa deuxième saison, les Inhumains ont donc droit à leur propre show en huit épisodes où l'on se concentrera sur la famille royale qui, après un coup d'État fomenté par le frère du roi Black Bolt, doit s'exiler à Hawaï...

Marvel y croit tellement que les deux premiers épisodes ont été tournés en IMAX et qu'ils seront projetés dans les salles équipées dès le 1er septembre prochain, avant une diffusion régulière sur la chaîne ABC ! On aimerait y croire nous aussi même si ça fait très cheap, même si c'est Scott Buck (Dexter, Iron Fist) qui gère l'écriture et que les premiers retours critiques ne sont pas très bons... Mais laissons à la série le bénéfice du doute : après des débuts laborieux, Agents of S.H.I.E.L.D. s'était révélée être une excellente surprise. Wait and see.

Aucune info sur la diffusion française pour le moment.

 

RUNAWAYS

Côté nouveautés télé, n'oublions pas non plus Marvel's Runaways attendue sur le réseau Hulu pour le 21 novembre prochain : tirée d'un comics de Brian K. Vaughan, la série s'intéressera à un groupe d'adolescents qui découvrent que leurs parents sont des super-vilains... Une série que j'attends avec une certaine impatience de par son sujet déjà, mais aussi parce que ce sont Josh Schwartz (Chuck) et Stephanie Savage (Gossip Girl) qui sont aux commandes, les deux ayant déjà chapeauté l'un des meilleurs teen-dramas des années 2000, à savoir l'excellente The OC (Newport Beach).

On attendra également les retours sur ABC d'Agents of S.H.I.E.L.D. (saison 5) et, en ce qui concerne DC, les nouvelles saisons d'Arrow (6), The Flash (4), Supergirl (3) et Legends of Tomorrow (3). On ne risque pas de s'ennuyer !

De même, dès que les premières images de la très attendue The Punisher avec Jon Bernthal (Marvel/Netflix) débarquent, soyez sûrs que je serai là !

Bon, et du côté du grand écran, ça donne quoi cette fin d'année ?

 

THOR : RAGNAROK 

Après un deuxième opus tout mou et minablement mis en scène par Alan Taylor (Game of Thrones, Terminator Genisys), ce serait mentir que de dire qu'on attendait avec impatience le retour de Thor. Pourtant, force est de reconnaître que les premières images ont sacrément bien fonctionné et qu'on est prêt à repartir du côté d'Asgard pour aider notre Avenger à vaincre Hulk lors d'un combat de gladiateurs et affronter la maléfique Hela pour l'empêcher d'accomplir le Ragnarok, signe de la fin de la civilisation asgardienne...

Ça n'a pas l'air gai raconté comme ça mais l'éclate semble avoir été le mot d'ordre de cette troisième aventure solo : réalisé par Taika Waititi, Thor : Ragnarok sent bon le divertissement fun, coloré et totalement dans la mouvance décomplexée des Gardiens de la Galaxie de James Gunn. Toujours fidèle au poste, le très bon Chris Hemsworth sera entouré de Mark Ruffalo, Cate Blanchett, Jeff Goldblum, Tessa Thompson, Tom Huddleston, Idris Elba, Karl Urban ou encore Anthony Hopkins... du costaud, quoi ! Et dont on espère que Waititi aura réussi à tirer le meilleur. 

 

JUSTICE LEAGUE

Enfin ! Ça y est ! Le projet coincé depuis des lustres dans les limbes du development hell (Warner tente de monter le film depuis 2007 !) débarque enfin sur nos écrans le 15 novembre prochain sous la direction de Zack Snyder, chef d'orchestre du DC Extended Universe depuis la sortie de Man of Steel en 2013. Et dire que le travail du réalisateur de Watchmen n'est pas du goût de tout le monde serait un doux euphémisme tant les sorties de Man of Steel mais surtout de Batman v Superman : Dawn of Justice auront suscité nombre de papiers assassins et critiques énervées... Et même si DC et la Warner ont eu de quoi souffler cet été avec le succès public et critique du Wonder Woman de Patty Jenkins, Justice League représente LE film sur lequel il ne faut pas se planter. Vraiment pas. 

Et pourtant, si les images envoient sacrément du bois, on ne peut qu'être un peu inquiet de la tournure prise par Justice League depuis quelques mois maintenant : appelé en renfort sur la postproduction du film suite à la mise en retrait de Zack Snyder pour des raisons personnelles (la mort tragique de sa fille), Joss Whedon (Avengers, Firefly, Buffy) s'est-il vraiment contenté de terminer le montage et de mettre en boîte quelques scènes supplémentaires ? Sachant qu'il réalisera bientôt pour DC l'adaptation de Batgirl et qu'il s'impliquera également dans la conception d'autres films issus de l'écurie (il aura ainsi le même rôle que celui qu'il occupait lorsqu'il bossait chez Marvel et qu'il était en charge d'unifier les différents projets afin de leur donner un ton et une cohérence globale), on peut légitimement se demander si son apport au long-métrage ne sera pas plus "visible"... Au point de dénaturer ce que Snyder avait mis en place ? On ne l'espère sincèrement pas !

Tout comme on espère que son arrivée ne sonne pas comme la volonté pour DC et Warner de faire "comme Marvel" et de renier leur approche sombre et tragique du genre super-héroïque : parce que Whedon, que j'aime beaucoup, a quand même une aura très orientée geek friendly et que la tentation doit être grande chez les exécutifs de le laisser tout remettre à plat en espérant trouver la formule magique qui marche tant chez le concurrent... 

Pas de doute, on sera là le premier jour pour vérifier tout ça !

La suite de ce dossier, où l'on se penchera sur quelques-unes des sorties 2018, c'est pour très bientôt : Black Panther de Ryan Coogler, Aquaman de James Wan, Avengers : Infinity War des frères Russo... Patience !

Crédits photos : Marvel, DC, Netflix, ABC, Warner Bros Pictures.

Retour à l'accueil