Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE TOP 10 DES FILMS - édition 2017

LE TOP 10 DES FILMS - édition 2017

2018 commence déjà sur les chapeaux de roue et ça n'a pas l'air de vouloir se calmer dans les mois qui suivent : le premier film d'Aaron Sorkin en tant que réalisateur (Le Grand Jeu), Les Heures Sombres de Joe Wright, le nouveau Woody Allen (Wonder Wheel), deux Steven Spielberg (The Pentagon Papers et Ready Player One), un Marvel qui pourrait apporter du neuf grâce à la présence de Ryan Coogler derrière la caméra (Black Panther), le nouveau Guillermo del Toro (La Forme de l'eau), le très attendu prochain Xavier Dolan (The Death and Life of John F. Donovan), le retour de Brad Bird chez Pixar (Les Indestructibles 2), le sixième volet des aventures d'Ethan Hunt (Mission : Impossible 6 de Christopher McQuarrie)... Bref, le top 10 de 2018 ne sera pas facile !

Mais, pour l'heure, retour sur 2017...

 

10

BABY DRIVER d'Edgar WRIGHT

Viré de chez Marvel pour qui il devait réaliser Ant-Man, le génial réalisateur de Shaun of the Dead et Hot Fuzz décide, pour se remettre du coup dur, de se tourner vers un projet qui lui tenait à coeur depuis plus d'une vingtaine d'années : Baby Driver. Ou un film entièrement pensé, construit et monté selon la musique. Le résultat est une petite bombe fun, cool et incroyablement maîtrisée. Aucun temps mort, des poursuites qui dépotent, une B.O. d'enfer, de la romance et un plaisir furieusement communicatif : le 5ème film de Wright est un des immanquables de 2017 à voir, revoir... et écouter en boucle !

 

09

JACKIE de Pablo LARRAIN

Visuellement superbe, narrativement très malin et teinté d'un sentiment profondément dérangeant de mort et de chagrin, Jackie est une expérience de cinéma envoûtante où le chilien Pablo Larrain s'interroge sur les notions d'image et de postérité. Natalie Portman y est absolument remarquable et nous hypnotise de la première à la dernière image.

Un grand film dont on n'a sûrement pas fini d'analyser l'intelligence du propos et de sa mise en scène.

Critique à lire ici.

 

08

WIND RIVER de Taylor SHERIDAN

Quand le scénariste de Sicario et Comancheria passe derrière la caméra... on attend fébrilement de se prendre une nouvelle claque. Porté par une distribution solide et un script sacrément efficace, Taylor Sheridan signe l'un des polars les plus marquants de 2017 et nous offre un regard d'une justesse et d'une profondeur terrassantes sur ce qui constitue sûrement l'un des plus beaux échecs de l'Amérique, le résultat honteux de la Conquête de l'Ouest : la réserve indienne.

Bouleversant.

Critique à lire ici.

 

07

QUE DIOS NOS PERDONE de Rodrigo SOROGOYEN

Haletant, suffoquant et dérangeant...

Avec ce polar brut de décoffrage qui nous plonge dans un abime de noirceur oppressant, l'Espagne frappe très fort : après les réussites percutantes qu'étaient La Isla Minima et, il y a un peu plus longtemps de cela, L'Orphelinat ou bien encore Le Labyrinthe de Pan, le cinéma ibérique se révèle de nouveau comme l'un des pays où les genres (fantastique, horreur, polar) peuvent s'y faire une belle place...

 

06

LA LA LAND de Damien CHAZELLE

Des acteurs en état de grâce, une B.O. magistrale et entêtante, une mise en scène euphorisante et d'une maîtrise hallucinante... La La Land est un film qui se vit, se ressent avec une intensité peu commune et livre, au-delà d'un superbe hommage aux comédies musicales de l'Âge d'Or hollywoodien, une réflexion mélancolique sur les affres de la vie d'artiste, sur les doutes et les compromissions.

Ah oui, Emma Stone y est à tomber...

Critique à lire ici.

 

05

STAR WARS - LES DERNIERS JEDI de Rian JOHNSON

Rian Johnson s'approprie la saga avec un courage exemplaire, pour le plus grand bonheur de ceux prêts à faire un pas vers l'avenir et à laisser reposer en paix les icônes du passé. Tel un Yoda mettant le feu à l'Arbre renfermant tout ce qui reste de la sagesse des Jedi, le réalisateur n'hésite pas, et c'est tant mieux !, à faire table rase des acquis d'antan pour enfin transmettre Star Wars à une toute nouvelle génération, désireuse elle aussi de se frotter à cet univers qui n'a eu de cesse d'exciter l'imaginaire de millions de spectateurs depuis maintenant 40 ans.

Euphorisant !

Critique à lire ici.

 

04

LOGAN de James MANGOLD

Jamais depuis la magnifique conclusion apportée par Christopher Nolan à sa trilogie The Dark Knight on avait ressenti autant d'intensité, autant d'ambition au sein d'un genre qui se repose trop souvent sur ses acquis au détriment de l'inventivité et de la réflexion qui devraient être ses principaux moteurs : Logan est un road-movie barbare, un superbe voyage au coeur de l'intimité et l'un des plus beaux films de la saga X-Men.

Et, encore plus simplement, un très grand film.

Critique à lire ici.

 

03

DUNKERQUE de Christopher NOLAN

Anomalie hallucinante d'audace et de maîtrise dans un cinéma hollywoodien qui ronronne et qui nous abreuve chaque semaine de produits aussitôt vus et oubliés, expérience visuelle et sonore qui plie les codes du grand spectacle aux ambitions expérimentales de son auteur, Dunkerque est une énorme baffe, un pur moment de cinéma d'une intensité folle, épique et intime.

Critique à lire ici.

 

02

LA PLANÈTE DES SINGES : SUPRÉMATIE de Matt REEVES

Narration puissante, personnages forts et à l'écriture exemplaire, effets spéciaux prodigieux... En 2h22 de grand spectacle tel qu'Hollywood ne nous a plus habitués à en voir, La Planète des Singes : Suprématie ressuscite, avec son sens de l'ambition et l'émotion qui transparaît de chacun de ses photogrammes, le cinéma populaire tel qu'on l'aime.

Du vrai, du beau, du très grand cinéma pour lequel il faut se battre !

Critique à lire ici.

 

01

DETROIT de Kathryn BIGELOW

Certainement la séance de ciné qui m'a le plus bouleversé, interpellé et remué : la réalisatrice du superbe Zero Dark Thirty signe avec Detroit un uppercut implacable et redoutable qui met, une nouvelle fois, l'Amérique face à ses démons dans un incroyable brûlot à la mise en scène tout bonnement éblouissante.

Detroit est une leçon de réalisation où la tension, le dégout, la colère ou encore la peur n'ont jamais été aussi palpables : c'est un film sur un sordide faits divers d'hier mais c'est surtout un film sur l'Amérique d'aujourd'hui.

Crédits photos : Working Title Films, Wild Bunch, Thunder Road Pictures, Tornasol Films, Summit Entertainment, Walt Disney Pictures, 20th Century Fox, Warner Bros. Pictures, Annapurna Pictures.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article