Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SPIDER-MAN : NEW GENERATION - la critique

SPIDER-MAN : NEW GENERATION - la critique

Spider-Man : Into the Spider-Verse, écrit par Phil Lord et Rodney Rothman d'après une histoire de Phil Lord et les personnages créés par Stan Lee et Steve Ditko et Brian Michael Bendis et Sara Pichelli. Réalisé par Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman. USA / 117 mn. Sortie le 12 décembre 2018.

Spider-Man : New Generation suit les aventures de Miles Morales, un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn et s’efforce de s’intégrer dans son nouveau collège à Manhattan. Mais la vie de Miles se complique quand il se fait mordre par une araignée radioactive et se découvre des super-pouvoirs : il est désormais capable d’empoisonner ses adversaires, de se camoufler, de coller littéralement aux murs et aux plafonds ; son ouïe est démultipliée... Dans le même temps, le plus redoutable cerveau criminel de la ville, le Caïd, a mis au point un accélérateur de particules nucléaires capable d’ouvrir un portail sur d’autres univers. Son invention va provoquer l’arrivée de plusieurs autres versions de Spider-Man dans le monde de Miles, dont un Peter Parker plus âgé, Spider-Gwen, Spider-Man Noir, Spider-Cochon et Peni Parker, venue d’un dessin animé japonais.

SPIDER-MAN : NEW GENERATION - la critique

Malgré la présence des excellents Phil Lord et Chris Miller à la production (ainsi qu'au scénario pour le premier), soit les deux trublions déjà responsables de La Grande Aventure Lego, 21 & 22 Jump Street ou encore Tempête de boulettes géantes, on partait un peu méfiant devant ces nouvelles aventures du célèbre Tisseur créé en 1962 par les regrettés Stan Lee et Steve Ditko... 

Mais pourquoi donc ?

Tout simplement parce que depuis la magnifique trilogie signée Sam Raimi (2001, 2004 et 2007), Spider-Man avait très nettement perdu de sa superbe : mis à mal par un reboot raté (The Amazing Spider-Man 1 & 2 de Marc Webb) et pas beaucoup mieux loti depuis son retour dans l'écurie Marvel via le totalement fadasse Spider-Man : Homecoming ou encore les apparitions horripilantes du personnage dans Avengers : Infinty War et sa médiocre suite, Peter Parker nous faisait très clairement de la peine. 

Pourtant, il ne faut que quelques minutes pour que la magie opère et que nos yeux s'écarquillent de bonheur : fun, émouvant et incroyablement énergique, Spider-Man : Into the Spider-Verse nous fait très régulièrement pousser des "Wow !" admiratifs et tendre les joues sans retenue afin de se prendre claque sur claque.

Parce que c'est bien le cas : ce nouveau Spider-Man issu des studios Sony Pictures Animation est une baffe.

SPIDER-MAN : NEW GENERATION - la critique

Visuellement, le film est un festin dont on ne ressort jamais rassasié... parce qu'on en veut encore ! Comment, en effet, refuser les propositions formelles de folie que Spider-Man : New Generation nous balance à la figure à quasiment chaque scène : explosion de couleurs, rythme, incrustations de bulles directement issues des comics, montage psychédélique à la limite de l'abstraction... bref, c'est d'un dynamisme de dingue, follement pop et d'une inventivité qui laisse pantois.

Ça faisait bien longtemps qu'un film d'animation ne m'avait pas scotché comme ça : influencé à la fois par les comics, les mangas et les jeux vidéos, jouant avec brio sur les aplats de couleurs et la modélisation 3D, les réalisateurs osent mixer le tout et arrivent à livrer un produit radicalement différent, aussi innovant que cohérent et pas loin de représenter une belle petite révolution, tant du côté de l'animation que de celui des "comic-book movies" qui ont, il faut bien l'avouer, beaucoup tendance à se ressembler ces dernières années...

Rien que de l'écrire, j'ai le smile !

SPIDER-MAN : NEW GENERATION - la critique

Au niveau de l'intrigue, Phil Lord et Rodney Rothman réussissent également un sans-faute : malgré une narration qui suit le parcours classique de l'acceptation du statut de héros par le jeune Miles Morales, New Generation n'ennuie jamais et réserve un bon paquet de surprises hautement réjouissantes. Qu'il s'agisse de la relation émouvante qu'entretient le jeune homme avec son père et son oncle, de dépeindre la phase dépressive de Peter Parker ou bien encore le destin touchant de Gwen, Into the Spider-Verse est d'une maîtrise affolante : depuis les films de Sam Raimi, jamais le Tisseur de Stan Lee n'avait eu le droit à un film qui respecte autant son fond que sa forme et qui propose un spectacle aussi bien visuel qu'intime.

N'oubliant jamais l'humour qui caractérise le personnage (vannes en rafales et répliques qui fusent) et ne perdant jamais le spectateur malgré son postulat assez risqué (le multiverse), Spider-Man : New Generation est, vous l'aurez compris, un immanquable.

Et, à coup sûr, le meilleur film de super-héros de 2018 !

Crédits photos et résumé : Sony Pictures, Marvel Studios, AlloCiné.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article