blood-ties-la-bande-annonce-devoilee

 

On peut dire que l'accueil cannois a été plus que frileux pour la nouvelle réalisation de Guillaume Canet… Remake américain des Liens du Sang de Jacques Maillot dans lequel il partageait l'affiche avec François Cluzet, Blood Ties est pourtant un film que j'attends avec impatience… Aidé au scénario par le grand James Gray (La nuit nous appartient, Little Odessa), Guillaume Canet se frotte donc à la fresque policière et familiale dans ce film qui fleure bon le cinéma US des 70s à coups de pantalons pattes d'eph, de moustaches et de grosses cylindrées.

 

Zoe+Saldana+Billy+Crudup+set+Blood+Ties+being+-4U9vL3E81pl

New York, 1974. Chris, la cinquantaine, est libéré pour bonne conduite après plusieurs années de prison pour un règlement de compte meurtrier. Devant la prison, Frank, son jeune frère, un flic prometteur, est là, à contrecœur. Ce ne sont pas seulement des choix de « carrières » qui ont séparé Chris et Frank, mais bien des choix de vies et une rivalité depuis l’enfance. Leur père Léon, qui les a élevés seul, a toujours eu pour Chris une préférence affichée, malgré les casses, la prison… Pourtant, Frank espère que son frère a changé et veut lui donner sa chance : il le loge, lui trouve un travail, l’aide à renouer avec ses enfants et son ex-femme, Monica. Malgré ces tentatives, Chris est vite rattrapé par son passé et replonge. Pour Frank, c’est la dernière des trahisons, il ne fera plus rien pour Chris. Mais c'est déjà trop tard et le destin des deux frères restera lié à jamais.

 

blood-ties-a

Pour sa première réalisation américaine, Guillaume Canet s'est frotté à un genre ultra-codifié dont les maîtres que sont Martin Scorsese (Taxi Driver) ou encore William Friedkin (French Connection) ont l'air d'avoir trop pesé sur les épaules du jeune Frenchie, selon les premières critiques cannoises. Après, méfions-nous aussi d'un Festival qui encense aussi vite qu'il ne démonte (ça doit être l'air marin qui fait ça...) et attendons la sortie prévue pour octobre prochain pour se faire une opinion. Parce que le casting est juste un des plus alléchants de l'année (Clive Owen, Billy Crudup, James Caan, Marion Cotillard, Mila Kunis...), parce que l'affiche claque (je sais, ça ne juge en rien de la qualité du film), parce que la musique de la bande-annonce claque et parce que Canet, avec Les Petits Mouchoirs et surtout Ne le dis à personne, a prouvé qu'il était un très bon metteur en scène. En tout cas, à mes yeux...

 

 


 

Crédits photos : StudioCanal.

Retour à l'accueil