cast-jpeg-for-radio

 

Ils ont des grands chapeaux de cow-boy et des santiags... Ils vivent au Texas et conduisent des pick-ups aussi gros qu'un bus... Vous voyez de qui je parle?.. Ceux qui ont lu le titre de l'article, oui. Les autres, les distraits, ceux qui ont une âme d'enfant, se disent que je parle peut-être du retour de Walker, Texas Ranger et de son acolyte, le gentil Trivette. Et bien non, en dépit d'une pétition lancée par votre serviteur, le barbu qui a compté jusqu'à l'infini (deux fois) n'est pas de retour pour botter le cul des gangsters qui n'ont toujours pas compris que Chuck, c'est le meilleur... Non, ceux dont je veux parler, ce sont les rois du pétrole, les rois du soap opéra, les Ewing.

 

20178979-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

Je ne vais pas faire comme si je connaissais Dallas à fond, ce serait totalement faux. J'ai vu pas mal d'épisodes (mais bien loin des 357 que compte le show!), je connais quelques uns des grands moments de la série (à savoir "Qui a tiré sur JR" et Bobby qui sort de sa douche) mais je n'ai pas la chance d'avoir une vision plus précise de la série... Je dis "la chance" car oui, j'aimerai vraiment me lancer dans une intégrale du feuilleton créé par David Jacobs. Pourquoi? Tout simplement parce que Dallas est un véritable phénomène de société qui a marqué les années 80 au fer rouge. Rien de moins. Et que c'est toujours bon de voir les shows qui ont façonné l'Histoire de la télévision, d'analyser et de comprendre les fonctionnements narratifs qui ont permis à la série à laquelle personne ne croyait vraiment, de devenir ce monument. Un monument qui a apporté au petit écran l'un de ses méchants les plus emblématiques, l'infâme J.R.!

 

dallas-4022607wkggd

 

De ses débuts timides en 1978 sur CBS à ses audiences fracassantes deux ans plus tard (les 80 millions d'Américains rivés devant leur poste de télé pour savoir qui a tiré sur le fils cadet des Ewing laissent rêveur...), Dallas a réussi à s'imposer dans le coeur des téléspectateurs du monde entier pour devenir la série culte des années 80, celle dont on parle à la machine à café les lendemains de diffusion, celle qui squattent les couvertures d'innombrables revues pendant 14 saisons! Ce soap légendaire qui a défini, aux côtés de Côte Ouest et Dynastie, les codes d'un genre plutôt moqué mais pourtant populaire est donc de retour dès samedi prochain sur TF1 à 20h50. Un horaire inattendu mais qui pourrait se révéler payant...


20204672.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Dallas version 2012 n'est pas un remake (qui aurait été assez fou pour tenter de devenir le nouveau J.R.?) mais une véritable suite du show des années 80, une saison 15 tardive. En s'intéressant à la nouvelle génération qui gambade sur la propriété de Southfork et en faisant revenir les figures emblématiques du show (Patrick Duffy et Larry Hagman), Cynthia Cidre joue donc sur deux tableaux à la fois : accrocher un nouveau public, plus jeune (car cibles des annonceurs) à ces histoires rocambolesques d'argent, de pouvoir et de sexe tout en ramenant, si possible, un maximum de fans de l'original! Et tout ça sans trahir l'esprit de la série culte de David Jacobs...


dallas-2011-saison-1-serie-creee-par-cynthia-cidre-en-2011-.jpg

 

De quoi donner des sueurs froides à pas mal de scénaristes, qui seraient tentés de jouer la facilité en proposant du fan service à chaque épisode (et les petits nouveaux ne seraient donc qu'un prétexte pour tout miser sur Bobby et J.R.) sans chercher à inscrire ce nouveau Dallas dans notre époque... Une erreur que ne commet pas Cynthia Cidre! Si je n'ai pas encore vu l'intégralité de cette première saison (10 épisodes), je peux déjà dire que la série sait pour le moment utiliser et sa nouvelle génération et ses acteurs emblématiques dans des intrigues riches en coups bas et autres imbroglios romantico-pétroliers (pas sûr que ça existe...)! Il n'y a rien de révolutionnaire dans ce Dallas 2012 mais le tout reste plutôt très plaisant à suivre et idéal pour la période estivale. TF1 enchaînera la diffusion de la saison 2, qui comptera 15 épisodes, dès la fin de la première.

Comment la série survivra-t-elle à la disparition  de son acteur emblématique, à savoir Larry Hagman? La série a intégré la mort de J.R. dans sa narration et s'est vue renouvelée pour une troisième saison prévue pour 2014 : un moment décisif pour ce reboot, à n'en pas douter.

En cadeau, THE générique culte...

 

 


 

Crédits photos : CBS, TNT.

Retour à l'accueil