C'est tombé hier soir : How I Met Your Mother se voit renouvelée pour une 9ème et dernière saison de 24 épisodes… "Oh non!" hurleront ceux qui ont vu dans la série de Craig Thomas et Carter Bays la digne héritière de Friends, "Enfin!" s'exclameront ceux qui ont vu le vent tourner assez vite et ont assisté à la lente dégringolade d'une sitcom qui ne cessait pourtant de se bonifier dans ses 3 premières saisons.


how-i-met-your-mother

 

Ceux qui me connaissent savent que je me place plutôt dans la première catégorie mais il y a truc en plus… je suis très en retard sur la diffusion : je suis resté bloqué à la fin de la saison 6. Alors, j'ai beau dire "Enfin!", je reconnais que je ne suis pas à jour : la série est peut-être revenue à son niveau d'antan dans ses saisons 7 et 8 et dans ce cas, tant mieux! Mais il faut aussi reconnaître que le show ne m'a pas plus manqué que ça non plus... jusqu'à l'annonce de ce renouvellement pour une ultime salve d'épisodes. C'est malin, maintenant il va falloir que je rattrape tout et ce, même si je dois de nouveau être confronté à des personnages qui m'insupportent, d'autres dont je me fous et surtout à des scénarios plats et tirant à la ligne pour répondre le plus tard possible à la question posée par le titre de la série…


0000042800 20070911175407 

Pourquoi m'infliger ça si je n'aime pas?.. Parce que j'aime bien les fins de série. Enfin, je n'aime pas voir une série que j'aime s'achever mais j'aime bien voir comment vont se débrouiller les scénaristes pour boucler leurs histoires, quand bien sûr ils ne sont pas victimes d'une annulation sauvage et qu'ils en ont l'occasion... J'aime voir comment le voyage auquel j'ai participé (que ce soit sur 10 saisons ou une pour les moins chanceuses) se termine. Triste, dégoûté, énervé, heureux, soulagé… je suis passé par plein de stades différents lorsque j'ai assisté aux derniers épisodes des séries que j'ai suivies. Entre celles qui se sont finies trop tôt, celles qui n'auraient jamais dû continuer aussi longtemps et celles qui ont mené leur barque parfaitement du début à la fin, le sériephile a toujours en mémoire l'image sur laquelle se clôt sa série préférée : d'un moment redouté, le scénariste a la lourde tâche d'en faire un moment inoubliable et maîtrisé.  

Attention, risques de spoilers sur des fins de séries... Vous voilà prévenus!


Quantum Leap

 

Quand la série de Donald P. Bellisario, Code Quantum, s'achève au terme de cinq saisons exceptionnelles, le téléspectateur ne peut retenir ses larmes face au carton noir qui indique que son héros restera coincé dans les limbes du temps, voué pour l'éternité à aider ses prochains. Une fin magnifique, logique et écrite avec une sobriété exemplaire qui font de la création du papa de Magnum un très grand moment de télévision. Le Dr Samuel Beckett ne sera jamais oublié... Une fin non prévue (le carton explicatif) mais parfaite.


flash forward cast-12

Quand Flashforward s'achève, faute d'audience, au bout d'une courte saison de 22 épisodes, la déception est grande : certes, la série n'avait pas le niveau de ses ambitions et de son très bon pilote mais elle avait tout de même su délivrer quelques intrigues prenantes et plutôt sympa, notamment sur sa dernière ligne droite... Malheureusement, la série s'achève sur un enchaînement de cliffhangers qui n'auront jamais de suite et le téléspectateur ne peut que savourer le beau gâchis qui vient de se terminer sous ses yeux. Flashforward s'en va sur une note négative (les scénaristes n'y sont en rien pour l'annulation mais on sent bien le manque de cohérence et de tenue d'une intrigue un peu bancale...) et c'est tout ce qu'on en retient. Une fin non prévue et ratée.


Babylon5-1024x819

 

Après cinq saisons magistrales, Joe Michael Straczynski met un terme à l'aventure Babylon 5 dans l'épisode Sleeping In Light, véritable instant de grâce qui entraîne le téléspectateur dans un tourbillon d'émotions. Straczynski avait entièrement écrit la trame de sa série avant sa mise en chantier (!) ce qui fait que Babylon 5 est d'une qualité, d'une logique et d'une tenue ahurissantes : chaque détail a son importance, chaque personnage existe et lorsque l'aventure s'achève, le téléspectateur ne peut que dire merci. Merci d'avoir été embarqué dans l'une des plus belles sagas SF de l'Histoire, merci d'avoir vécu autant d'aventures, merci... Une fin prévue et parfaite.


I-ll-be-there-for-you-friends-19983475-500-366

 

Friends, la fin... Ces mots, tout téléspectateur a refusé d'y penser pendant neuf ans : impossible, pas eux, ils ne peuvent pas partir! Pourtant, quand la chaîne NBC annonce que la dixième saison sera aussi la dernière, c'est un vrai crève-coeur pour toute une génération de sériephiles élevés aux vannes de Chandler et amoureux de la coupe de cheveux de Jennifer Aniston... Comment finir une telle aventure sans décevoir? La série a connu ses hauts et ses bas mais elle a toujours su se relever pour rester, et ce dix ans après son final, une des plus grandes sitcoms de l'Histoire : il faut une fin à la hauteur. Elle le sera. C'est un véritable déchirement que de dire "au revoir" à nos amis et David Crane et Martha Kauffman, avec The Last One, nous concoctent un final riche en émotions et où Ross et Rachel finissent enfin ensemble! Attendu mais beau. So long, Friends...


Lost End Scene

23 mai 2010 : un chapitre important de l'Histoire des séries télévisées est sur le point de se clore avec The End, soit le dernier épisode de la cultissime Lost... Prévu depuis trois saisons, ce point final se doit de... de tellement de choses en fait que le pari de contenter tout le monde semblait perdu d'avance : mythologie (trop?) riche, questions passionnantes, réponses parfois un peu moins, la série de J.J. Abrams, Damon Lindelof et Carlton Cuse (les deux véritables têtes pensantes du show) n'a cessé de susciter les théories les plus folles tout au long de ses six saisons... Quand le final se la joue métaphysique, certains crient à l'arnaque, d'autres au génie! Sans aller aussi loin dans les extrêmes, je trouve ce final très beau, véritable point d'orgue d'un voyage éreintant et excitant. Assurément l'une des plus belles oeuvres de la décennie passée.


sopranosfinalshot

Un écran noir... des milliers de personnes qui se demandent pourquoi leur télé est tombée en panne juste au moment de l'épisode final des Sopranos et une série qui entre définitivement au panthéon des oeuvres cultes par la grande porte. Comment conclure une série qui a offert tellement de personnages fascinants, qui a été une réflexion aussi passionnante sur l'Amérique et ses (anti-)héros, qui nous a donné à voir des instants de pur génie?.. Un dinner (le lieu américain par excellence), une famille (le thème de la série), une chanson classic rock énorme (Don't Stop Believin' de Journey) et une séquence incroyable de suspense mais aussi de sérénité... Je me demandais comment David Chase allait terminer ma série préférée... En suspens, comme l'existence de Tony Soprano est à longueur de temps sur un fil. Magnifique, tout simplement.


Le-Prisonnier portrait w858

Il y a plein d'autres fins de séries auxquelles je pense quand j'écris ces lignes : le redoutable cliffhanger final d'Angel; la perpétuelle fuite de Jack Bauer dans le dernier épisode de 24 Heures Chrono; la conclusion pathétique de Prison Break, après une première saison excellente; le final cryptique et totalement déjanté du Prisonnier, l'oeuvre culte de Patrick McGoohan; l'effrayant et frustrant plan final de Twin Peaks; la naissance de l'Humanité dans les dernières minutes de Battlestar Galactica; l'émotion au moment des séparations entre Peter et son père dans Fringe... Des instants simples, osés, percutants, navrants : assister aux dernières secondes d'une série télévisée est un moment de déchirement ou de soulagement. Comment sera celui de How I Met Your Mother?.. J'espère sincèrement qu'il saura redorer l'éclat d'une série au départ sympathique, mais qui a oublié ses personnages en cours de route... Et qu'importe le concept, ce sont les personnages qui font une série. Ceux auxquels on s'identifie, ceux qui nous font vibrer, pleurer, rire... Le voyage que représente une série est à double sens : on accompagne autant ses personnages qu'eux nous accompagnent.

Crédits photos : ITV, HBO, ABC, NBC, TNT, CBS.

 


Retour à l'accueil