nashville

Vous aimez Emmylou Harris, Johnny Cash, Shania Twain ou bien encore The Dixie Chicks? Non? Restez quand même.

Créée par Callie Khouri, la scénariste de Thelma & Louise, Nashville se déroule ainsi dans l'univers de la country, musique fondatrice des Etats-Unis au même titre que le blues, et sa "capitale", Nashville. Diffusée par ABC, la série met en scène Rayna James, une énorme vedette de la chanson qui voit malheureusement sa popularité, ou du moins ses ventes, commencer à chuter au profit d'une jeune arriviste, Juliette Barnes...

Screen-Shot-2012-05-17-at-4.51.37-PM1

En plus de partager la particularité de leur titre (le nom de la ville où se déroule l'action), Nashville et Vegas (le polar avec Dennis Quaid et Michael Chiklis) se rejoignent dans leur volonté de mettre en scène deux "visions" de l'Amérique : là où Rayna James incarne les valeurs plus traditionnelles, plus anciennes (l'époque où les disques se vendaient encore, celle où une carrière se construit sur la durée et le talent...), Juliette Barnes incarne, elle, la relève, cette génération qui consomme la musique autrement et qui sait porter aux nues une vedette préfabriquée aussi vite qu'elle peut l'oublier...

19787191 BG1

A cette intrigue assez classique, Nashville ajoute une bonne dose de soap opéra : relations familiales conflictuelles, passé trouble, amours contrariées, magouilles politiques... Bref, on sent déjà que sous les notes de guitare, beaucoup de coups fourrés se préparent... et c'est assez enthousiasmant, reconnaissons-le! Callie Khouri réussit très bien son entrée en matière : les personnages sont rapidement définis, leurs intéractions promettent déjà beaucoup, le casting est au top (Hayden Pannetiere, la cheerleader de Heroes est excellente en garce) et la musique... parfaite!

une-nouvelle-serie-aux-tats-unis-et-si-nashville-vous-faisa

En nous amenant à découvrir les coulisses d'une industrie musicale que l'on dit mourante, Nashville ne devait surtout pas rater le coche au niveau de sa bande son : pari réussi. On navigue avec plaisir entre les chansons écrites et jouées avec le coeur (Rayna) et celles prémâchées pour cartonner (Juliette). Là encore, opposition entre deux manières d'appréhender le milieu... Ceux qui n'aiment pas la country pourraient également être amenés à reconsidérer leur point de vue à l'écoute du morceau qui clôt l'épisode : un duo splendide qui fait dresser les poils sur les bras, des voix magiques, une émotion palpable... En trois minutes d'une intensité rare, Callie Khouri permet à sa série de s'installer avec classe dans le clan des réussites de la rentrée. En espérant que le deuxième épisode vienne confirmer tout le bien que l'on pense de ce soap politico-musico-familial!

Allez, pour le plaisir des oreilles:

Crédits photos : ABC.

Retour à l'accueil