revenge-poster

L'été, j'aime bien lire des Harlan Coben, ça passe tout seul. Genre, après une intégrale de Tolstoï ou un rapport de 1000 pages sur la crise boursière, il est vivement conseillé de s'aérer un peu la tête : l'auteur de Ne le dis à personne fait ça très bien. Et je dis ça sans aucun cynisme ou arrière-pensée : je n'aime pas les garants du bon goût qui méprisent ce qui est populaire... sous prétexte que c'est justement populaire! Au ciné ou en télé, c'est la même chose : j'adore Boss, Louie ou encore The Newsroom qui sont des séries que l'on pourrait qualifier d'"exigeantes" contrairement à NCIS, Chuck ou bien Nikita, plus légères, plus facilement "consommables" mais qui n'en restent pas moins des séries que j'apprécie beaucoup.

revenge

Tout ça pour dire que Revenge, qui attaque actuellement sa saison 2 sur ABC, boxe dans la deuxième catégorie et qu'elle le fait, pour l'instant, plutôt bien. Sans prétention et d'apparence très calibré, le pilote recycle à tout va les grands classiques du soap-opera : des gens riches, des villas luxueuses, des maris volages, des jeunes qui ont l'air d'être nés avec une flûte de champagne à la main, des coups bas... et une vengeance! Nostalgiques de The OC ?.. Foncez!

Présentée comme une version moderne et féminine du Comte de Monte Cristo à son lancement à la rentrée 2011, Revenge met en scène la vengeance d'Emily Thorne (Emily VanCamp - Everwood), une jeune femme qui revient dans les Hamptons afin de faire payer les gens responsables de la mort de son père après qu'il ait passé plusieurs années en prison...

revenge-vancampLa chaîne ABC mise depuis une dizaine d'années maintenant sur les "primetime soap-operas" (à différencier des "daytime soap-operas" du style Les Feux de l'Amour qui ont tendance à disparaître) et ce, avec un certain succès : Desperate Housewives, Brothers and Sisters ou encore Grey's Anatomy se présentent ainsi comme un eldorado pour tous les téléspectateurs en manque de Dynastie, Dallas (n'oublions tout de même pas son remake-suite de 2012) ou encore Côte Ouest. Revenge, on pourrait même l'appeler Côte Est d'ailleurs : familles puissantes, relations bien tortueuses, costumes qui coûtent un rein et... une super-méchante en la personne de Victoria Grayson, interprétée par la trop rare Madeleine Stowe (Le Dernier des Mohicans).

Revenge-PromoDans les années 90, je regardais Beverly Hills et Melrose Place. Dans les années 90, j'ai adoré Dawson et surtout The OC (Newport Beach) pour leur approche rafraîchissante du soap pour ados... Il se pourrait bien que je craque pour Revenge : son pilote n'est certes pas parfait mais son enthousiasme et le côté thriller me donnent envie de continuer... J'ai envie de savoir qui va se révéler le frère caché d'un des personnages, j'ai envie de voir quelqu'un qu'on croyait mort revenir à la fin d'un épisode, j'ai envie de voir les plans machiavéliques d'Emily mis à exécution... Et en plus, il y a une saison 2 : le monde est bien fait quand même...

Crédits photos : ABC.



Retour à l'accueil