Riddick-3-movie

 

Il y a neuf ans de cela, David Twohy (scénariste du Fugitif et réalisateur d'Abîmes) nous balançait Les Chroniques de Riddick, excellent blockbuster SF qui alignait avec bonheur les moments de bravoure et achevait de faire du personnage incarné par Vin Diesel l'un des plus emblématiques du cinéma d'action des années 2000. Découvert dans Pitch Black, également signé de Twohy, Richard B. Riddick est un anti-héros badass, individualiste forcené et recherché par tous les chasseurs de primes que compte la galaxie. Détail d'importance : en plus de son extrême agilité et de sa grande force, il voit parfaitement dans le noir le plus complet...

 

PitchBlack

 

Alors que Pitch Black, malgré (mais aussi grâce à) son faible budget, révélait toute la vivacité et l'inventivité de la série B pour faire du film un mix parfait entre horreur et SF, Les Chroniques de Riddick boxait lui, dans une toute autre catégorie. Space opéra ambitieux qui voyait notre anti-héros combattre les Necromongers, une puissante race extraterrestre, tout en se confrontant à ses origines mystérieuses, le film de David Twohy se retrouva malheureusement boudé lors de sa sortie en salles, mettant ainsi fin à la mise en place d'un ultime volet que le plan final des Chroniques, iconique à mort, nous vendait de la plus belle des façons...


chroniques-de-riddick-2004-06-g

Sorte de remake/suite de Pitch Black, Riddick montre le retour aux sources presque forcé d'un réalisateur qui a enfin l'opportunité de conclure sa saga culte et qui tente de réitérer le petit exploit qu'avait constitué le premier volet à sa sortie. Regrettable tant la mythologie créée s'était vue étoffée grâce à un second opus monumental et qui aurait mérité un budget aussi conséquent pour cette suite, il n'en reste pas moins que c'est un réél bonheur que de revoir enfin ce badass ultime qu'est Riddick (le meilleur rôle de Vin Diesel assurément), qui plus est sur grand écran! Alors, ne boudons pas notre plaisir... Qui sait? Si succès il y a, un quatrième volet est peut-être à prévoir...

Sortie prévue le 18 septembre 2013.

 

 

 

Crédits photos : Metropolitan Fimexport.

Retour à l'accueil