TED-Affiche

 

Ted, écrit par Seth McFarlane, Alec Sulkin & Wellesley Wild. Réalisé par Seth McFarlane. Avec Mark Wahlberg, Mila Kunis, Seth McFarlane. USA - 2012. 106mn.

 

Seth McFarlane… Ce nom ne vous dit peut-être rien mais c'est pourtant l'un des types les plus drôles et actifs de la télévision US : créateur des excellentes Family Guy, The Cleveland Show mais surtout de la tordante American Dad!, McFarlane est un hyper actif qui cumule les rôles-clés sur ses différentes productions. De scénariste à réalisateur, de doubleur à animateur, le présentateur de la dernière cérémonie des Oscars s'est lancé en 2012 dans un de ses plus gros défis : le cinéma. Et comme il n'aime rien tant que gratter là où ça fait mal, quitte à y aller bien franco par moments, Seth McFarlane nous propose donc pour son baptême de l'air sur grand écran Ted. Soit l'histoire d'un nounours qui fume, qui boit de la bière et qui sort des atrocités à la vitesse de la lumière. Ted ou l'amitié entre un homme qui n'est pas encore prêt à grandir et sa peluche. Ted ou l'une des meilleures comédies de ces derniers mois.

 

  Ted-1-LBDC


À 8 ans, le petit John Bennett fit le voeu que son ours en peluche de Noël s’anime et devienne son meilleur ami pour la vie, et il vit son voeu exaucé. Presque 30 ans plus tard, l’histoire n’a plus vraiment les allures d’un conte de Noël. L’omniprésence de Ted aux côtés de John pèse lourdement sur sa relation amoureuse avec Lori. Bien que patiente, Lori voit en cette amitié exclusive, consistant principalement à boire des bières et fumer de l’herbe devant des programmes télé plus ringards les uns que les autres, un handicap pour John qui le confine à l’enfance, l’empêche de réussir professionnellement et de réellement s’investir dans leur couple. Déchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai !

Les années 2000 ont été très largement marquées par des comédies qui étudient et décortiquent les relations et les difficultés que rencontrent les jeunes trentenaires tant au niveau du travail, de l'amour ou, tout simplement et plus largement, d'un point de vue social. Avec comme maître de jeu le scénariste/réalisateur/producteur Judd Apatow, la génération qui a grandi dans les années 80 et 90 a trouvé une voix et un humour, certes souvent régressif, mais qui touche toujours au coeur au travers d'oeuvres qui vont de En cloque, mode d'emploi à Mes Meilleures Amies en passant par Funny People ou encore Girls sur le petit écran. En se lançant lui aussi dans la comédie générationnelle, Seth McFarlane n'empruntait pas forcément la voie la plus originale pour sa première incursion au cinéma… C'était un peu vite oublier les délires bien barrés que l'homme nous balance à intervalles réguliers dans ses shows télé et ça, c'est une grave erreur que Ted vient nous rappeler au bout de seulement quelques instants!

 

TedRushPoster

Commençant comme un bon gros conte de Noël, avec sa voix off mielleuse, sa banlieue américaine typique et son miracle (une peluche qui parle!), le premier film de McFarlane est pourtant rapidement parasité par un humour vachard, politiquement incorrect et surtout tordant! Assumant d'emblée son postulat de départ fantastique au point de n'être jamais le seul enjeu narratif (tout le monde sait que Ted existe) mais une des clés de la narration, le créateur d'American Dad! s'intéresse ainsi à la relation d'amitié profonde entre John et sa peluche : une relation qui parasite l'histoire d'amour entre John et Lori et qui empêche pleinement le jeune homme de franchir le cap du passage à l'âge adulte. Dit comme ça, ça pourrait paraître chiant... et pourtant! Entre répliques cinglantes, humour gentiment trash et séquences complètement barges, Ted représente un peu le haut du panier en terme de feel good movie! Avec un rythme ne faiblissant jamais (on sent que les gars ont bossé sur de la sitcom), le premier film de McFarlane multiplie les bons points : porté par un Mark Wahlberg excellent et au timing comique parfait, une Mila Kunis juste adorable et des effets spéciaux au top, Ted est une vraie réussite qui jongle habilement entre les blagues potaches et la comédie romantique. Un ovni parfaitement maîtrisé, quoi!

 

ted

 

Blindé de références 80s jubilatoires (Indiana Jones, Flash Gordon) et n'hésitant jamais à y aller franco dans le démolissage hilarant (le Superman Returns de Bryan Singer en prend pour son grade!), Ted est une leçon de comédie en règle où la romance et la "bromance" ne sont jamais sacrifiées sur l'autel de l'humour mais, au contraire, "boostées" par ce dernier. Le film déroule donc une intrigue certes assez classique et attendue, mais le fait de manière harmonieuse et toujours logique, ce qui n'apparaissait pas forcément évident avec un ours en peluche obsédé sexuel et amateur d'herbe! Grâce à son écriture solide, son sens du gag trash (les scènes de la cuite et de la baston simplement monumentales...) qui fait mouche et ses personnages qui "existent", Ted est une excellente comédie geek à ne vraiment pas rater! Si, en plus, vous avez une affection particulière pour Queen, Flash Gordon (caméo génial de Sam Jones) et Y-a-t-il un pilote dans l'avion?, alors ce premier film de Seth McFarlane représentera pour vous une sorte d'idéal de comédie régressive et touchante. Et la dernière vanne du film est énorme. Vraiment énorme. 


critique-ted-L-kftxDX

Crédits photos : Universal Pictures.

Retour à l'accueil