the-following

 

Après avoir été le chouchou d'Hollywood à la fin des années 90 avec les scripts de Scream 1 et 2, Souviens-toi l'été dernier, The Faculty et la série Dawson, le scénariste Kevin Williamson avait vu sa côte de popularité chuter suite à plusieurs échecs (Mrs Tingle, sa seule réalisation, la série Glory Days et Cursed, pathétique nanar de Wes Craven). Revenu en force en 2008 avec la série-pour-ados-mais-pas-que Vampire Diaries et l'excellent Scream 4, Kevin Williamson débarque sur la Fox avec la très attendue The Following. Pourquoi très attendue? Parce que le casting comprend quand même Kevin Bacon (X-Men : First Class), James Purefoy (Rome) et la splendide Natalie Zea (Justified), rien que ça. Parce qu'ensuite, le genre "serial-killer" ne se démode pas et reste toujours extrêmement populaire, que ce soit sur le grand ou le petit écran. Et parce qu'enfin, Kevin Williamson n'est pas un manchot et a très largement prouvé son talent dans l'art de foutre les pétoches avec des tueurs sadiques et malins (la saga Scream).

 

the-following-cast-fox-kevin-bacon

 

Joe Carroll, un serial killer diabolique, utilise la technologie pour créer une secte de tueurs en séries, tous reliés les uns aux autres alors qu'ils sont dispersés aux quatre coins des Etats-Unis. L'ancien agent du FBI Ryan Hardy, qui l'a traqué et capturé par le passé, qui a même écrit un livre sur lui et qui connait la moindre de ses ruses, se voit contraint de reprendre du service...

Verdict après la diffusion du pilote?..

C'est carré, efficace et ça remplit parfaitement son office : à savoir mettre en place un univers, des personnages et une intrigue plutôt bien ficelée. Mais ça reste quand même très balisé, avouons-le. Les serial-killers ont toujours été une énorme source d'inspiration et il faut reconnaître qu'après des oeuvres essentielles telles que Le Silence des Agneaux, Seven ou la magnifique série de Chris Carter MillenniuM, il est assez difficile d'apporter un peu de sang neuf, sans faire de vilain jeu de mot... Chaque semaine depuis maintenant huit ans, les enquêteurs d'Esprits Criminels font la chasse aux meurtriers les plus retors tout comme le mentaliste Patrick Jane (The Mentalist) cherche à coincer le diabolique Red John depuis cinq saisons... bref, si on ne lui décernera pas la palme de l'originalité, on peut au moins reconnaître à Kevin Williamson d'avoir le goût du risque!


la-et-the-following-02

 

Le pilote de The Following est tout ce qu'il y a de plus classique, avec quelques airs de déjà-vu dans la mise en scène et dans la caractérisation des protagonistes (le tueur adorateur de l'oeuvre d'Edgar Allan Poe) mais le petit truc en plus apporté par Kevin Williamson (le culte voué à Joe Carroll et ses nombreux émules qui se sont formés dans tous les Etats-Unis) font passer les 42 minutes sans problème, aidé en cela par un casting plutôt convaincant d'où se détache Kevin Bacon (parfait dans le rôle de l'agent torturé mais forcé de revenir sur le terrain pour affronter sa némesis). Son visage émacié, son timbre de voix donnent très rapidement une crédibilité à son personnage tandis que James Purefoy s'amuse comme un fou dans le rôle du tueur diabolique : il roule des yeux, en fait un peu trop par moments mais ça passe tout seul! Etais-je dans un bon jour?.. Peut-être. En tout cas, j'ai plutôt tendance à faire confiance à Williamson pour mener sa barque : il sait toujours ménager de bons moments de tension et des retournements de situation bien pensés... Je serai là pour le deuxième épisode!


RENTRÉE-SÉRIES-2012-The-Following-2

Crédits photos : Warner Bros. Tv.

Retour à l'accueil