Twilight-5-l-affiche

Twilight - chapitre 4 - 2ème partie, écrit par Melissa Rosenberg (d'après l'oeuvre de Stephenie Meyer). Réalisé par Bill Condon. Avec Robert Pattinson, Kristen Stewart, Taylor Lautner. USA - 2012. 112mn.

Ma 306 fend la nuit et, alors que les pneus brûlent l'asphalte et que l'autoradio joue Always de Bon Jovi (je suis un rockeur au coeur tendre…), mon regard se tourne vers les nuages : qui suis-je? où vais-je? Faut-il laisser du temps au temps?

Je ne suis sorti de la projection de Twilight - chapitre 4 - partie 2 (on va dire Twilight 5, ce sera plus simple) que depuis 15 minutes que déjà les questions affluent.

taylor lautner

- Euh?..

C'est avec ce 5ème opus (!) que la saga des gentils vampires mormons prend fin : alors que des milliers de jeunes filles en larmes se jettent sur leurs posters de Taylor Lautner, je me demande si j'aurai pu être un bon vampire. C'est-à-dire romantique, mystérieux et au charisme animal (que ceux qui me connaissent et qui tenteraient de répondre sachent que j'ai désactivé les commentaires)… Je m'interroge sur ma peau : aurait-elle brillé au soleil comme celle de Bob (ou Robert Pattinson pour ceux du fond)? Aurai-je joué au base-ball avec toute ma famille en écoutant Muse à fond? Aurai-je eu une fille que j'aurai, sous l'emprise du crack et de l'alcool, prénommée Renesmée?.. Mais surtout, aurai-je été élevé par un médecin à la coiffure jaune canari?

peter

- Canari?..

Que de questions qui malheureusement n'auront pas de réponses… Si je venais à me faire mordre par un vampire, il y a de fortes chances pour que je finisse vidé de mon sang au fond d'une ruelle. Sans musique. Et, si par hasard je venais à me transformer, je serai sûrement un vampire figurant, au coin à droite de l'écran et destiné à finir décapité au bout de trois minutes. Toujours sans musique et sans avoir rencontré Kristen Stewart. Un loser quoi.

1) Malgré son budget de près de 130 millions de dollars (où? où?!), la production a été assez sympa pour laisser un assistant faire le générique de début. A voir le résultat d'une laideur confondante, le malheureux en était aux prémisses de son apprentissage de Photoshop.

2) Kristen Stewart sourit. Alors que dans les épisodes précédents, elle arborait la tête de quelqu'un à qui on vient d'annoncer une coloscopie, la jeune femme sourit dans ce dernier opus. C'est beau comme un arc-en-ciel.

3) Taylor Lautner, le loup-garou nudiste, tombe encore une fois la chemise. Et le pantalon. Et presque le slip... je ne sais pas, j'ai fermé les yeux.

4) David Slade, le réalisateur de Twilight 3, avait mis en scène l'excellent 30 Jours de nuit juste avant. Bill Condon, réalisateur des deux derniers épisodes, avait quant à lui dirigé les excellents Gods and Monsters et Dreamgirls. RIP pour eux.

5) La première partie de Révélation était une magnifique pub pour le Club Med. La deuxième est sûrement la publicité pour shampooing la plus chère au Monde : esthétique de téléfilm roumain, zéro enjeu et ralenti au moindre mouvement d'épaule.

6) Il y a un combat final. Je n'y croyais pas, j'ai pleuré : enfin un peu de rythme au bout de presque deux heures. Et en plus, il se passe des trucs plutôt sympas... jusqu'à... jusqu'à ce truc honteux qui sert de retournement de situation. La salle a ri : de joie ou de dépit?

7) La petite fille s'appelle Renesmée. Non mais..! Les maternités ne remercient pas Stephenie Meyer.

8) Il y plein de clins d'oeil aux précédents films : fallait pas, vraiment! On cherche à les oublier ces sombres navets!

9) Il faut presque dix heures pour regarder toute la saga Twilight. On peut raisonnablement se dire que ce n'est pas la peine et qu'apprendre une langue étrangère, le jonglage ou bien le tricot vaut bien mieux.

10) Deux parties pour raconter une histoire qui tient sur un ticket de bus déchiré. Chapeau bas : le néant, la voilà la révélation de la saga Twilight. Et pas besoin de cinq films pour s'en rendre compte...

twilight-5-equipe

- J'aime marcher au ralenti dans la forêt... et toi?

Crédits photos : SND.

Retour à l'accueil