WOLVERINE-Le-Combat-de-l-Immortel-Affiche-France

 

Alors que Bryan Singer est en plein tournage de la suite du prequel (X-Men : Days Of Future Past), voilà que débarque à la fin du mois la suite du spin-off... C'est-à-dire Wolverine : le combat de l'immortel! A tous ceux qui viennent de lâcher l'affaire en lisant cette phrase et qui s'apprêtent à retourner sur leur boîte mail, je vous demande de patienter. Parce que l'heure est grave. Je l'avais déjà dit dans un précédent billet mais même si l'heure n'est pas grave, ça fait toujours bien de commencer comme ça. Bref, l'heure est grave et c'est Wolverine aka Logan aka Hugh Jackman qui est chargé de remettre les pendules à l'heure! Inutile de dire que ça va envoyer des coups de tatane sur un rythme soutenu... enfin, on l'espère! En même temps, avec le personnage de Wolverine, on ne peut plus qu'espérer maintenant, la faute à un X-Men Origins : Wolverine méchamment mauvais.


X-Men.jpg

- Oui, je sais... c'était nul...

 

Réalisé par Gavin Hood, le spin off centré sur l'un des personnages les plus emblématiques de l'univers créé par Roy Thomas, Len Wein et John Romita Sr., X-Men Origins : Wolverine, s'était révélé une déception d'autant plus grande qu'il se devait de faire oublier un X-Men 3 déjà de triste mémoire... Brillamment lancée en 2001 par Bryan Singer (Usual Suspects, Walkyrie) avec le premier X-Men, la saga des élèves du Professeur Xavier avait été un énorme carton international et la première étape d'une conquête des grands écrans par différents super-héros, qui continue toujours avec plus (The Dark Knight) ou moins (Man Of Steel) de succès. De retour pour un excellent X-Men 2, Bryan Singer avait malheureusement laissé sa place à Brett Ratner pour clore la trilogie des mutants : réalisé avec les pieds et se permettant de conclure certaines intrigues avec autant de classe qu'un Steven Seagal dans un bar texan (Cyclope et sa fin honteuse...), X-Men 3 avait été une douche froide. Très froide. Gavin Hood (le futur La Stratégie Ender), malgré la présence de David Benioff au scénario (Troie, La 25ème Heure), n'avait pas réussi à redorer le blason de la saga et avait envoyé ce pauvre Hugh Jackman dans une aventure indigne de son charisme... Tel le Messie, Matthew Vaughn nous avait permis de reprendre confiance grâce à l'excellent (mais vraiment excellent, hein!) X-Men : Le Commencement qui s'intéressait aux débuts de Xavier et de Magnéto et dont la suite, réalisée donc par Bryan Singer, est attendue pour mai 2014... Mais là n'est pas la question! Ce qui nous intéresse aujourd'hui, à quelques semaines de la sortie de Wolverine : le combat de l'immortel, c'est de savoir si on a envie d'y aller...


wolverine-le-combat-de-l-immortel-7

- Déconnez pas, venez...

 

Logan, l’éternel guerrier marginal, se retrouve au Japon. Là-bas, ses griffes en adamantium se heurteront à l’acier des samouraïs. Logan sera confronté à une figure mystérieuse de son passé, dans une bataille épique qui le changera à jamais.

Basé sur le run écrit par Chris Claremont et Frank Miller en 1982, et qui reste l'un des plus populaires de ceux mettant en scène Logan, Wolverine : le combat de l'immortel voit donc James Mangold passer derrière la caméra : cinéaste touche-à-tout (Walk The Line, Knight & Day, Copland), Mangold est un artisan plutôt solide qui pourrait bien créer la surprise avec ce sixième opus des aventures des X-Men, surtout que l'on retrouve Mark Bomback (Unstoppable), Scott Frank (Minority Report) et Christopher McQuarrie (Usual Suspects, Jack Reacher) au scénario. Bref, de quoi partir confiant et donner envie de se rendre dans les salles obscures le 24 juillet prochain! Parce que X-Men c'est bien et parce que Hugh Jackman en impose sévère!

 

 

 

Crédits photos et résumé : 20th Century Fox, Allociné.

 

Retour à l'accueil