3179400-x-files

 

Aujourd'hui, X-Files a 20 ans... Lancée le 10 septembre 1993 sur la Fox, la série de Chris Carter souffle donc ses bougies en même temps qu'elle vient gentiment nous rappeler qu'on vient de se prendre deux décennies dans les dents (plus sensibles) ou les cheveux (plus blancs)... Et si on rouvrait un peu le Bureau des Affaires Non-Classées?

X-Files a certes 20 ans mais en France, elle n'en a que 19... Comme je me voyais mal souhaiter, seul, l'anniversaire de cette série culte l'année prochaine alors que tout le monde en parle maintenant, j'ai décidé d'en parler moi aussi... maintenant.

Je ne vais pas dresser ici un best-of de mes épisodes préférés (ce serait beaucoup trop long, je pense...) mais plutôt tenter d'expliquer en quoi le show de Chris Carter a été fondamental pour les séries télévisées, leur reconnaissance et aussi un peu/beaucoup pour moi...

 

dirt-dave-and-gill

 

Impossible en effet de ne pas mentionner les aventures de Fox Mulder et Dana Scully quand je veux parler de ma sériephilie. Si Magnum a été l'une des premières séries à me rendre accro, X-Files a sûrement été la première à me fidéliser devant mon petit poste de télé 36cm... tout comme elle a été la première à me faire aimer les dimanches. Le dimanche, cher(e) lecteur(trice) c'est ce jour où il pleut tout le temps et qui aime à te rappeler que, dès le lendemain, tu vas souffrir de nouveau. En 1994, lorsque X-Files débarque sur M6, c'est un dimanche soir à 19h. La série se fait appeler Aux frontières du réel et... le sujet me tente bien... Voilà... Ben oui, à l'époque, on n'avait pas Internet et pour avoir des infos sur une série qui débarque, fallait se contenter d'articles dans Télé 7 Jours! Alors qu'aujourd'hui, toute nouveauté se trouve disséquée et analysée avant même sa première diffusion grâce aux 50 teasers balancés six mois avant, les années 90, c'était pas ça! Donc, un dimanche soir de 1994, glauque et pluvieux (j'en suis sûr!), je m'assois et... BAM... le choc... L'atmosphère, le duo d'enquêteurs, le générique de Mark Snow, le héros qui fait des croix sur le sol... tout ça me saute à la figure sans que je sois préparé! Le lendemain, à l'école, il y a ceux qui ont vu et ceux qui n'ont pas vu le pilote de la série. Ceux qui ont vu ont une étrange lueur au fond des yeux : une lueur qui dit qu'ils savent. Il y a des phénomènes paranormaux là-dehors sur le parking, à la cantine, en cours de maths... Et maintenant, nous ne sommes plus seuls!

 

62serie20080805 171649 23 big

 

Je me mets bien sûr à la recherche de tout ce qui touche à la série : presse écrite, radio, reportages tv... X-Files m'a attrapé et ne va plus me lâcher pendant (presque) neuf ans. Le dimanche devient mon jour préféré de la semaine (jusqu'à ce que M6 ne se décide à diffuser cette série qui cartonne le samedi soir... pour obtenir encore plus de succès!) et le show de Chris Carter devient ma série fétiche de par l'incroyable qualité de ses histoires, sa réalisation inventive et ses personnages attachants et aussi bien flippants. De l'imperturbable Skinner à l'infâme Krycek en passant bien sûr par le mythique Homme à la Cigarette ou encore l'inoubliable Tooms, Carter et ses scénaristes ont tout simplement créé des personnages inoubliables de l'histoire des séries télé. X-Files est LA série des années 90, celle qui engendra une tripotée de clones adeptes de la conspiration/paranoïa/le gouvernement nous ment, parfois pour le meilleur (la trop courte Dark Skies) ou le pire (la trop longue First Wave produite par Francis Ford Coppola) mais surtout celle qui aujourd'hui encore garde une place particulière dans le coeur des fans de fantastique et d'horreur télévisée.

Il est assez marrant de se replonger dans les souvenirs de cette époque car je me rends compte que je ne rappelle pas avoir vu une tel phénomène se mettre en place autour d'une série plus tard : il y a bien sûr des shows aujourd'hui qui comptent des millions de fans (Game Of Thrones, How I Met Your Mother), qui suscitent débats et discussions enflammées (Homeland, Lost) mais je ne me souviens pas d'une couverture médiatique aussi intense où tout le monde connaissait X-Files (même ma grand-mère, c'est dire!), où tous les journaux faisaient leur couverture sur Mulder et Scully (même Camping Car Magazine, j'en suis sûr...) et où tout le monde cherchait à démêler les fils d'une mythologie complexe, captivante... et souvent agaçante (faudrait que je demande sa théorie à ma grand-mère, d'ailleurs...)!

 

X Files aux frontieres du reel 1993 X Files 6

Ah, la mythologie d'X-Files! Un sujet épineux qui aura vite partagé les fans du show : ceux qui ont tout compris tout de suite, parfois avant Chris Carter lui-même (ils sont forts ceux-là), ceux qui ont abandonné en cours de route parce que c'était trop complexe et qu'il y avait plus de questions que de réponses (comme Lost à certains moments) ou ceux qui sont restés jusqu'au bout et qui ont réussi à y voir à peu près clair, qui ont parfois râlé devant leur petit poste de télé parce qu'on se foutait un peu d'eux mais qui, en fin de compte, sont bien contents de s'être vus offrir un voyage aussi palpitant pendant presque dix ans! Je suis de ceux-là! Je ne vais pas tenter de vous faire ici un résumé de la mythologie concoctée par Chris Carter et son bras-droit Frank Spotnitz parce que :

 

a) je me rappelle plus de tout...

b) les ramifications sont tellement énormes qu'il me faudrait un gros dossier de 156 pages... 155, si je réduis un peu...

c) ça risque de lasser ceux qui n'apprécient pas spécialement la série pour son côté feuilletonnant...

d) le Gouvernement nous surveille...

e) voir a)

 

Toujours est-il que, comme pour les Mayas et Roland Emmerich, le mois décembre 2012 réprésentait un truc énorme pour la mythologie X-Files, sauf que pour Chris Carter, c'était le 22, pas le 21. Et il y avait quoi alors le 22 décembre 2012? Rien de moins que la colonisation de notre chère planète bleue par les extraterrestres, comme nous l'apprendra (à nous et à Mulder) l'Homme à la Cigarette dans le dernier épisode de la série The Truth... Chris Carter avait d'ailleurs affirmé, au moment de la sortie du deuxième long métrage X-Files : I Want To Believe, qu'il aimerait beaucoup faire un troisième opus cinématographique consacré cette fois à la suite de la mythologie de la série et par conséquent à cette invasion alien... En septembre 2013, la Fox et Carter en sont toujours à se renvoyer la balle pour lancer le projet une bonne fois pour toutes.

Un enlisement bien rageant si l'on considère que la dernière apparition de Mulder et Scully se trouve être justement le deuxième film tiré de la série (X-Files : I Want To Believe... moi aussi, j'ai voulu y croire...) et qui s'avère être une franche et honteuse déception...

 

url-copie-4.jpg

J'avais promis de ne pas faire de best-of... mais comment ne pas parler d'épisodes qui, plus de quinze ans après leur diffusion restent parmi les moments les plus beaux/glaçants/drôles/scotchants vus sur un écran... même de 36 cm! En vrac :


url.jpg

- Un regard flippant, un bras qui s'allonge... Tueur en série qui, après 30 ans d'hibernation, revient prendre des forces en bouffant le foie de ses victimes, Eugene Tooms est sûrement l'un des plus emblématiques "monstres de la semaine" qu'X-Files nous ait offert et ce grâce à la plume de Glen Morgan et James Wong (Space 2063, Destination Finale). On retrouve ce sympathique jeune homme dans les épisodes Compressions et Le retour de Tooms, de la saison 1.


url-copie-1.jpg

- Mulder laissé pour mort à la fin de l'exceptionnelle saison 2 : c'est l'épisode Anasazi et ça reste encore aujourd'hui un de mes meilleurs souvenirs d'onychophagie... de rongement d'ongles, quoi!


url-copie-2.jpg

 

- Mulder se rend en Russie, à Tunguska (qui donne son nom à l'épisode), pour enquêter sur la fameuse huile noire, utilisée par les aliens pour coloniser la Terre et asservir les humains... A la fin de cet épisode essentiel pour la mythologie du show, il est fait prisonnier et se retrouve infecté dans une séquence glaçante qui fait encore son effet rien qu'en y repensant...


url-copie-3.jpg

 

- Un épisode entier centré sur l'Homme à la Cigarette, le méchant parmi les méchants, LE personnage culte de la série? Un bonheur pour tous les fans du show que l'on doit encore une fois au duo Morgan/Wong... L'Homme à la Cigarette a-t-il tué Kennedy? A-t-il ordonné l'assassinat de Martin Luther King? Jouant avec brio sur le mélange réalité/fiction, les deux compères livrent avec Musings of a Cigarette Smoking Man l'épisode qui fait littérallement entrer le personnage incarné par William B. Davis dans l'Histoire, dans la légende...


url-copie-5.jpg

- Ecrit et réalisé par Chris Carter lui-même, Promethée Post-Moderne est un sublime hommage, en noir et blanc s'il-vous-plaît, au Frankenstein de Mary Shelley et à l'adaptation de 1931 signée James Whale. En bref, un épisode hors-norme à la mise en scène superbe et à l'atmosphère onirique et poétique.

 

url-copie-6.jpg

 

- Encore un autre épisode écrit et mis en scène par Chris Carter : Triangle. Mulder, en enquêtant dans le Triangle des Bermudes, voyage dans le temps et se retrouve en 1939, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale... Donnant l'illusion d'un épisode tourné en un seul plan-séquence, Triangle est donc un tour de force visuel mais aussi narratif car il permet aux acteurs récurrents d'incarner des sortes de doubles situés en 39 (L'Homme à la Cigarette en nazi... forcément!)... Un épisode jubilatoire qui montre la grande force d'X-Files à toujours surprendre!


url-copie-7.jpg

- Fin de la saison 7, Fox Mulder est enfin "récompensé" de la quête qu'il mène depuis de nombreuses années : il est enlevé par des extraterrestres dans ce qui restera sûrement comme l'un des meilleurs cliffhangers que la série nous ait offert! Requiem aurait été parfait comme fin de série... X-Files repartira cependant pour deux saisons supplémentaires et pas forcément les meilleures, dommage!


url-copie-8.jpg

 

- Tout au long de ses 202 épisodes, X-Files n'aura eu de cesse de reisiter avec talent toutes les figures de la SF et du fantastique, qu'il s'agisse de la télékinésie, des vampires, des poupées maléfiques ou encore des loup-garous... Avec Monday, les scénaristes John Shiban et Vince Gilligan (futur créateur de Breaking Bad) s'intéressent à la boucle temporelle pour un épisode excellent et jouissif! Pari réussi... encore une fois!


url-copie-9.jpg

 

- Mr X, interprété par Steven Williams (21, Jump Street), était l'un des personnages secondaires les plus intéressants de la série, de par son rôle d'informateur de Mulder sur tout ce qui concernait la mythologie de la série... Dès que son nom apparaissait au générique, j'étais comme un fou car ça voulait dire qu'on allait avoir un gros épisode centré sur le gouvernement et ses mensonges, sur les aliens et blindé de moments paranoïaques comme la série en avait le secret... Alors, forcément, sa mort dans le premier épisode de la saison 4, Herrenvolk, fut un énorme choc. Enorme.

 

The-truth.jpg

 

- Le dernier épisode de la série, sobrement intitulé The Truth... Pas le meilleur segment du show, loin de là, mais la satisfaction certaine d'avoir suivi jusqu'au bout une série qui aura eu ses hauts et ses bas, qui aura créé un véritable culte autour d'elle et qui aura permis à Chris Carter d'entrer au panthéon des plus grands auteurs de la télévision américaine. La plupart des questions soulevées tout au long d'X-Files trouvent leurs réponses, pas forcément celles qu'on attendait, mais ce double-épisode final est un immanquable!

 

Que reste-t-il d'X-Files 20 ans après ses débuts ? Un classique des séries télévisées, une influence sur la manière de raconter et de filmer des histoires (Fringe en est l'un des plus beaux et récents exemples), une génération de scénaristes qui aura fait ses armes grâce à Chris Carter (Vince Breaking Bad Gilligan, Howard Homeland Gordon, Frank Hunted Spotnitz...)... mais aussi des "accroches" inoubliables... De quoi?

Et bien... Ne faites confiance à personne ou encore La vérité est ailleurs, ça vous rappelle quelque chose?..

Happy Birthday Scully... Happy Birthday Mulder!


url-copie-10.jpg

 

Crédits photos : 20th Century Fox.



Retour à l'accueil